mercredi 15 octobre 2014

Il se trame quelque chose au Château


Depuis que j’ai vu le film « La guerre est déclarée » de Valérie Donzelli, j’ai eu comme une révélation. J’ai bien évidemment été profondément émue par l’histoire de leur petit garçon. Mais en dehors de tout cela, j’ai été vraiment touchée par le talent de Valérie Donzelli. Sa façon de mettre en scène, ses prises de vues… et son choix de musique ! me plaisent énormément.
J’ai alors suivi son travail et ai découvert son film « La reine des pommes », très drôle et léger.

Et forcément je me suis précipitée au cinéma quand est sorti « Main dans la main », dans lequel j’ai encore adoré la BO, très années 80, ce que j’aime, et où on peut admirer le talent de danseurs de Jérémie Elkaim et Valérie Donzelli ! (J'en parlais déjà ici).



Alors quel ne fût pas mon bonheur quand j’ai appris que Valérie Donzelli comptait tourner un film sur Marguerite et Julien de Ravalet, frères et amants maudits du château de Tourlaville !

Ce château et son histoire me fascinent depuis que je suis petite, le parc est magnifique, c’est un des premiers endroits que je fais visiter à des amis venant découvrir la région.

Alors, la réalisatrice que j’admire tellement tournant dans un de mes endroits favoris, n’est-ce pas la bonne recette pour en faire mon film préféré ?



J’en profite pour vous raconter l’histoire de nos Roméo et Juliette à nous :

Marguerite et Julien était frères et sœurs issus d’une fratrie de 11 enfants, enfants du seigneur Jean III de Ravalet. Leurs parents, contraints de les séparer en voyant naître une idylle platonique entre les deux jeunes, envoient Julien, âgé de 13 ans, au collège de Coutances (Sud-Manche). 


Une peinture très connue représente Marguerite entourée de plusieurs anges, et on peut lire « Un me suffit ». Elle s’intitule Marguerite et les amours et est de Mignard.


A son retour 3 ans plus tard, il retrouve Juliette Marguerite mariée de force à un notable, Jean Lefebvre.

François Truffaut, dans son scénario abandonné en 1973, écrivait :

Marguerite

«  Tu vois, rien n’a changé. »

Julien lui prend les mains, la regarde

« Mais toi tu as changé,

tu es devenue une vraie femme. »

Marguerite (vivement)

« Mon cœur n’a pas changé,

il est toujours le même… »


Malheureuse dans son mariage, elle fuit pour retrouver Julien, et ensemble ils se cachent à Fougères puis à Paris. Ils sont arrêtés sur demande du mari délaissé et exécutés deux mois plus tard en place de Grève pour adultère et inceste, après que Marguerite ai accouché d’un enfant.

Sur leur tombeau on peut lire

 « Ci-gisent le frère et la sœur.

Passant ne t'informe pas de la cause de leur mort,

mais passe et prie Dieu pour leurs âmes. »

Je vous laisse admirer la beauté du Château et du parc... 

Bon mercredi !







3 commentaires:

  1. Merci pour tout vos messages sur le blog! Et quelle belle découverte de votre blog! J'adore ! Et ce billet, c'est ce que j'adore! J'ai grandit a coutances!! On se retrouve sur insta ;)

    RépondreSupprimer
  2. Olala merci je ne connaissais pas du tout et maintenant je suis très curieuse et j'ai très envie de le voir!!!

    http://www.monpetittrianon.com/

    RépondreSupprimer
  3. Tu n'imagines même pas comme je suis impatiente de découvrir sa version et de voir ma région sur les écrans :) !

    RépondreSupprimer

Retrouvez French Caen Caen sur Instagram