vendredi 2 mai 2014

Visite de l'opéra Garnier

Empruntons l’entrée des abonnés… La déesse Pythie, présente pour nous rappeler la dimension tragique de l’opéra, nous éloigne de sa grotte. Attention à ne pas vous méprendre à cause des miroirs situés le long de l’escalier ! 


Montons les marches, vous entendez le bruissement du taffetas ? Les murmures ? La foule observe la montée des marches, du haut des balcons. 





A l'époque, on n'allait pas à l'Opéra que pour assister à un spectacle ; on y passait la soirée. On commençait par dîner dans le beau restaurant, où les différentes tapisseries présentent le menu; une Asiatique servant le thé et différentes femmes pour le café, le gibier, les fruits de mer et les desserts. 
  





Après le spectacle, on allait au bal, dans une salle ressemblant étrangement à la Galerie des Glaces de Versailles, en plus petit. Encore une fois prenez garde, Garnier s'amusait à perdre ses convives dans son palais ; une porte sur deux de cette salle est en fait un miroir !

  

Dernière particularité ; Garnier, qui craignait la lassitude, nous fait passer par un vestibule pour entrer "officiellement" dans sa salle de bal, cette pièce est dans la pénombre, avec un clair de lune au plafond, dans le but de nous "laver les yeux" afin que chaque pièce de son Palais que l'on découvre nous émerveille encore et encore.


Je terminerai encore une fois mon article par une vidéo, pendant la visite je pensais au film "main dans la main" qui se déroule à l'Opéra en grande majorité. Ce film drôle, léger, touchant à la bande son géniale, avec le grand Jérémie Elkaïm, qui m'avait donnée encore plus envie de visiter l'Opéra :).  


Bon week-end à vous !

2 commentaires:

Retrouvez French Caen Caen sur Instagram